« puisque la vie est mouvement »

Ce livre est le chapitre final, la somme d’un ouvrage conçu et commencé en 1925 [Faulkner écrit en 1959]. Étant donné  que l’auteur aime à penser, et espère, que l’oeuvre de toute sa vie est partie d’une littérature vivante et puisque la vie est mouvement et que le mouvement est changement, modification, donc que la seule alternative au mouvement est l’immobilité, la stase, la mort, on trouvera des contradictions dans le déroulement, durant trente quatre années, de cette chronique particulière. Le but de cette note est simplement d’avertir le lecteur que l’auteur y a déjà découvert plus de contrastes et de contradictions que le lecteur lui-même n’en trouvera, du moins l’espère-t-il; contrastes et contradictoires dus au fait que l’auteur croit avoir appris plus du coeur humain et de ses problèmes qu’il n’en connaissait il y a trente-quatre ans, et qu’il est sûr qu’ayant vécu toute cette longue période avec eux, il connaît les personnages de son roman mieux qu’il ne les connaissait alors.

W.F.

Ainsi débute le troisième volume de la trilogie consacrée à la famille Snopes, Le Domaine. Et en effet, comme c’était déjà un peu le cas dans La ville, qui succédait au Hameau, l’histoire de certains personnages est réécrite, modifiée, peaufinée. Comme j’aime ce mépris que Faulkner annonce d’emblée pour les amateurs de séries, et d’histoires en épisodes, les fous de la cohérence du récit, au profit d’une « littérature vivante », de la vie de son auteur! qui est la même chose que la vie de ses personnages.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s