L’archiviste de Dublin, de Flann O’Brien.

C’est un roman loufoque et aimable, un rien suranné… avec une liberté qui fait penser à la Nouvelle Vague du cinéma des années 1960 (le roman date de 1964). Des rencontres surprenantes, des dialogues légers et brillants, un héros un rien désespéré, tout ceci sans gravité… La traduction de Patrick Reumaux est très bonne, ce qui est sans doute une prouesse. Mais au fait, qui est l’archiviste de Dublin? C’est ce qu’il ne faut surtout pas dire ici…

Publicités